Nina et Terreur… attendent un miracle ? Et si vous vouliez y contribuer? Nous avons besoin de vous ! Mobilisons-nous pour elles… pour les autres  😻😿 Parce que la vie n’a pas de prix 

Si nous ne sommes pas beaucoup présents sur facebook pour l’instant c’est que nous avons beaucoup à penser… Les dernières semaines ont été difficiles…très difficiles… Nina & notre mini terreur nous ont fait beaucoup stresser, réfléchir, pleurer,… Voici leur histoire…

Mini terreur :

« Tout a commencé le 30 mai 2018, perdue au pied d’une haie et remplie de puces, personne n’a osé m’approcher à part une gentille dame qui m’apporta chez Marlène, ma maman d’accueil. Baptisée « Terreur » de par mon caractère très sauvage, j’ai avalé mon tout premier biberon (en grognant) à une vitesse encore jamais vue ! Et pour cause, mon estomac criait famine depuis plusieurs jours. Et c’est là que les ennuis ont commencé … Après des allers-retours incessants chez le vétérinaire à cause de mes inquiétants vomissements, un premier verdict tombe : je souffre d’un mega-oesophage, une malformation qui m’empêche de manger de la nourriture solide comme mes amis à la maison et me condamne à boire au biberon jusqu’à aujourd’hui.
Ma santé devient alors une montagne russe, avec des hauts mais surtout beaucoup de bas … Je vomis régulièrement, et mes poumons s’infectent, tout cela malgré les traitements et les efforts fournis par ma vétérinaire, qui veille constamment sur ma santé fragile. Vu mon pronostic vital plus qu’engagé, on a souvent pensé à abréger mes souffrances … Malgré tout, nous menons ensemble notre combat contre cette foutue maladie. Devenue très reconnaissante envers Marlène, je suis devenue une véritable machine à ronronner !

Nina :

« Je suis née le 18 mai d’une maman sauvage… Quelques heures plus tard… la personne nous ayant trouvés s’est rendue chez un vétérinaire afin de faire stériliser maman et nous euthanasier … Triste début de vie… Le vétérinaire a stérilisé maman mais n’a pas eu le cœur à nous euthanasier. Elle a contacté Cat à Cat afin de savoir s’ils pouvaient s’occuper de notre petite famille… Notre pauvre maman très craintive et épuisée de cette 1ere gestation n’a jamais pu nous apporter les soins nécessaires ni nous nourrir… Une gentille dame de l’asso a tenté de nous biberonner… notre poids chutait d’heures en heures… Désemparées face à ces petits êtres d’à peine 80g… notre destin semblait tracé… Pourquoi ? Pourquoi ne pas avoir stérilisé maman ? Pourquoi devions-nous mourir ? Une lueur d’espoir ! Une maman sauvage en post-op ayant allaité ses petits était chez Cat à Cat en attendant d’être relâchée… Il nous restait à tenter le tout pour le tout! Maman courage nous a prises sous son aile, nous les 4 petites merveilles (ma 5eme petite soeur a malheureusement rejoint les étoiles) avec l’aide de notre maman humaine… Elle a aidé notre nouvelle maman en donnant le biberon… Une histoire magique… Un miracle  Nous, les 4 princesses avons évolué normalement avec notre maman de substitution à nos côtés. Nous sommes toutes devenues de magnifiques petites puces plein d’énergie. Un véritable bonheur… jusqu’au 13 août… Personne ne comprend… Moi, encore moins …Je ne suis pas bien… Je me sens bizarre …rien de visible… une hypoglycémie ? Le 15 aout… encore pire… totalement abattue… Sans symptôme apparent… Le vétérinaire me fait plein d’injections. Tout revient dans l’ordre jusqu’au 31 août… Je suis presque dans le coma… Incompréhensible… Je me dégrade d’heures en heures. Je salive, ne mange pas, marche à reculons, fixe des points inconnus,… mes beaux petits yeux sont de plus en plus orangés… je n’ai pas de température, ni aucun autre symptôme… J’espère qu’ils vont trouver! Prises de sang, tests en tout genre… à la fin de la journée… un doute… une suspicion de Shunt porto-systémique… Mise sous perfusion et traitements divers… Je me remets tout doucement. Je mange une alimentation pauvre en protéine ainsi qu’un traitement quotidien et je semble aller mieux… »

Vendredi 07 septembre, nous nous rendons à la Clinique vétérinaire de Grivegnée… La nouvelle tombe quelques jours plus tard… Nina présente un Shunt porto-systémique* et Mini terreur un mega œsophage engendré par une hernie Iatale…
Elles sont toutes deux opérables. Ces nouvelles font renaître en elles un espoir de guérir et ainsi vivre normalement.

Les questions défilent dans notre tête…Qu’allons nous faire ?

Le vétérinaire est claire avec nous… Nina ne pourra plus vivre longtemps avec ce shunt qui la détruit petit à petit… Mini terreur finira par faire une pneumonie qui lui sera fatale…

Notre cœur sait ce qu’il veut pour ces deux chéries…

Notre compte en banque est beaucoup moins content de suivre notre amour pour ces cocottes… La saison a été rude… les prises en charge multiples ne nous ont pas laissé de repos… Les frais se sont multipliée. Mais nous ne pouvons pas les laisser partir pour une raison financière. Tout ce chemin parcouru… Un adieu n’était pas possible. Nous avons donné notre accord pour tenter le tout pour le tout. Nous nous débrouillerons pour les factures… elles valent bien plus que cela 

Les deux opérations sont fixées au vendredi 21 septembre…
Nina refait un bug le mercredi 19 septembre juste 2 jours avant l’opération… Il était donc grand temps…

Pour rappel, Cat à Cat ne reçoit aucun subside et ne fonctionne que grâce aux dons des particuliers et aux activités que nous organisons. Tous les dons sont les bienvenus au N° de compte : BE09 0017 0482 9257 

Le stress monte… Nous angoissons terriblement…

Nina et Mini terreur ont été opérées ce vendredi  Elles sont toutes les deux encore hospitalisées à la clinique de Grivegnée. Elles récupèrent doucement toutes les deux. Le vétérinaire est enchanté de leur évolution. Elles auront encore besoin de temps pour que tout rentre dans l’ordre mais nous y croyons et elles y croient aussi… Tout ce chemin parcouru ne peut nous séparer…

« Nous espérons retrouver nos mamans demain soir  et terminer notre convalescence afin de retrouver une vie normale »

Elles adressent un petit message aux amoureux des félins « Nous espérons pouvoir vivre enfin notre vie normalement mais également que plein d’autres cocos puissent avoir notre chance… Nous ne voulons pas que nos opérations freinent les sauvetages de nos mamans  »
Si vous désirez nous aider… mais surtout les aider… Nous n’avons pas encore les factures… mais nous devrons payer une note avoisinant les 2000 euros. « la vie n’a pas de prix  »

Nina, terreur et leurs mamans 

* (un vaisseau anormal est présent entre la veine porte et la veine cave caudale. Ce shunt peut être situé avant l’arrivée au foie (shunt extra-hépatique) ou dans le foie directement (shunt intra-hépatique). Le sang « toxique » va donc arriver par la veine porte, circuler dans le shunt, puis dans la veine cave caudale, sans passer par le foie. Un sang non détoxifié va donc être redistribué dans l’organisme par le cœur, et être à l’origine de différents signes cliniques, notamment neurologiques.…

Partagez, une future famille se trouve peut-être parmi vos amis
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.